Des détails sympathiques des chelsea boots

Petit détail que je n’avais encore jamais constaté sur les souliers que j’ai achetés jusque-là : le talon a été biseauté sur les deux pieds, du côté intérieur. À quoi cela peut-il bien servir, me demanderez-vous ? Tout simplement à ne pas rayer le cuir de l’autre chaussure lorsque l’on croise les jambes, malin !

Autre détail presque invisible mais qui a son petit charme : ce petit point de renfort sur le côté de la chaussure qui vient la renforcer en dessous de l’élastique, endroit très sollicité lorsque l’on enfile ou retire le soulier du pied.

chelsea boots surpiqures

Des coutures serrées et un rappel de couleur sympa sur ce renfort.

La doublure

Dernier point à prendre en compte : pour la doublure intérieure, on devra se contenter d’un cuir de vachette qui reste solide (même s’il n’est pas reconnu pour être le meilleur pour ce qui est de la qualité). Par ailleurs, il offre un certain confort dans ces chelsea boots.

En réalité, j’ai presque envie de dire qu’on se sent comme dans des chaussons quand on les enfile la première fois. C’est peut-être d’ailleurs pour cette raison que je les porte autant, y compris pour déambuler sans but dans Paris.

Comment porter les chelsea boots Paire & Fils ?

Question style, ces boots sont plutôt simples à porter et s’associent avec presque toutes les tenues. Du jean au chino en passant par pantalon de costume, vous pourrez sortir ces jolis souliers sans soucis.

Evitez simplement les couleurs trop sombres comme le noir ou le bleu nuit, car le contraste serait trop fort et la couleur tabac de la chaussure trop tape-à-l’œil.

Pour ma part, j’ai choisi ici de les assembler de manière assez classique, avec un chino beige et une chemise rayée bleue et blanche (avec des petits points blancs que j’adore).